Sélectionner une page

titanic

Le Titanic n’était pas un mauvais bateau. Il était juste mal dirigé, et c’est la raison pourquoi il est devenu le tombeau d’acier de 1 500 personnes.

Pas seulement en ce qui concerne grandeur et d’ambition. D’un simple point de vue historique, il invite à méditer les leçons du siècle en remontant le temps. Lorsque le plus gros paquebot du monde a coulé au cours de la nuit mémorable du 15 avril 1912, il a emporté avec lui une partie des espoirs, des illusions et de l’arrogance des hommes qui pensaient avoir domestiqué les éléments avec leur technologie toute puissante. Le monde n’a pas tellement changé. Ainsi va le monde…

À son inauguration, en avril 1912, le Titanic entre dans l’histoire puisqu’il est le plus grand et le plus luxueux paquebot du monde. Il se démarque non seulement par son envergure exceptionnelle et ses équipements luxueux, mais aussi par ses nombreuses innovations techniques.

Le 15 avril 1912, le paquebot Le Titanic sombrait dans les eaux glacées de l’Atlantique Nord, 1,523 passagers et membre d’équipage ont péri dans la catastrophe.

Plus de soixante-dix ans après le naufrage du Titanic, plusieurs bateaux ont entrepris des recherches là où gît l’épave à près de 4,000 mètres de profondeur. Des robots sous-marins sont allés explorer cette épave célèbre entre toutes.

Les corps des victimes retrouvés en mer reposent dans un cimetière de Halifax en Nouvelle-Écosse. Tous ces gens se trouvaient pourtant à bord d’un navire exceptionnel pour l’époque. C’était le plus grand bateau jamais construit surnommé l’insubmersible par la presse, ce paquebot ultramoderne était censé garantir une sécurité maximum.

Mais un mystère englobe le naufrage du Titanic d’un voile aussi épais que le brouillard de l’Atlantique. Comment par cette nuit glaciale d’avril 1912, ce paquebot réputé insubmersible a-t-il pu s’enfoncer aussi rapidement et causer tant de morts ?

la construction

Le Titanic était le fleuron de la compagnie de navigation britannique White Star Line. Il mesurait 265 mètres de long pour une capacité de 66,000 tonnes et pouvait transporter 2,230 passagers.

Au début du XXe siècle, le trafic maritime sur l’Atlantique Nord est à son meilleur. La concurrence est féroce entre les grandes compagnies maritimes. Plusieurs se disputent le transport des passagers entre le vieux continent et le Nouveau Monde, et la folie des grandeurs les entraîne, tour à tour, à construire des paquebots de plus en plus gros. Le transport des passagers entre l’Europe et l’Amérique est en plein essor, et on ne peut traverser l’Atlantique que par bateau. La White Star et la Cunard Line se livrent un combat sans merci pour le monopole de ce marché florissant. De 1850 à 1900, les navires passent de 1 500 à plus de 15 000 tonnes, leur longueur passant de 70 à 200 m (230 à 656 pi).

En ces temps, la White Star Line est une des plus importantes compagnies maritimes. Fondée au XIXe siècle par Thomas Henry Ismay, cette entreprise britannique appartient depuis le début du XXe siècle à des Américains. En effet, en 1904, Joseph Bruce Ismay, le fils aîné du fondateur, qui avait repris les rênes à la mort de son père, vend la compagnie à l’International Mercantile Marine, un trust américain regroupant plusieurs sociétés. Ce trust appartient en grande partie au financier J. Pierpont Morgan.

La White Star Line, fondée vers 1850 fût rachetée en 1867 par Thomas Henry Ismay, qui possédait au début du siècle la plus moderne et luxueuse flotte de paquebots. Son fils, Joseph Bruce Ismay, ayant pris la direction de la compagnie en 1899, discuta au cours d’un dîner officiel avec W. J. Pirrie, président des chantiers navals Harland & Wolff qui avaient construit la plupart des navires de la White Star, la construction de trois grands bâtiments pour rivaliser de luxe, de taille et de vitesse avec les nouveaux paquebots de la Cunard Line, le Lusitania et le Mauretania . Les noms des trois paquebots seraient: L’Olympic, Le Titanic et Le Gigantic. Ils sont destinés essentiellement à battre la compagnie Cunard Line dans la bataille du transport des passagers à travers l’Atlantique. Toutefois, le dernier des trois fut renommé Britannic après le naufrage du Titanic. Les grands paquebots surtout ceux de la White Star sont de véritables palaces flottants. Le Titanic est conçu pour le confort plutôt que pour la vitesse.

Le 29 juillet 1908, les propriétaires de la White Star, y compris Ismay, approuvent les plans de conception des navires de la classe “Olympic” élaborés par les chantiers Harland & Wolff, sous la supervision directe de Lord Pirrie, avec l’assistance de son neveu Thomas Andrews. Le 31 juillet 1908, une lettre contrat est signée pour la construction, par les chantiers de Belfast. Les dernières décisions concernant l’aménagement, l’équipement et la décoration seront prises par J. Bruce Ismay. Les dimensions du Titanic seront : 882 pieds 9 pouces de longueur, 94 pieds de largeur, 100 pieds de hauteur à la passerelle. Par contre, de nouveaux quais devront être édifiés de chaque côté de l’Atlantique pour recevoir des navires de cette taille. Harland & Wolff bâtit une cale sèche spécialement renforcée pour supporter leur poids et un nouveau pont roulant sous lequel ils seront construits. Le Titanic possède seize canots de sauvetage. Selon les règles désuètes du Ministère Anglais du Commerce, les 20 embarcations de sauvetage du Titanic (y compris quatre radeaux démontables) dépassaient en fait de 10% le nombre réglementaire. Les canots de sauvetage sont vérifiés, désarrimés, affalés puis remis en place dans leurs berceaux sous les bossoirs.

© 1998-2018 Les secrets d’Anilou. Tous droits réservés.