Section Titanic

Le Titanic
La construction
Le départ
Palace flottant
La radio
La sirène
Les automobiles
De faux jumeaux

Le capitaine Smith pensait prendre sa retraite après la première traversée du Titanic pour passer plus de temps avec sa femme et sa fille adolescente.

 

 

L'Ultime départ
Fait surprenant, (une chance !) le géant des mers est à moitié vide. Suite aux derniers embarquements de Cherbourg et de Queenstown on ne compte que 1 313 passagers pour une capacité de 2 435, sans compter les 885 membres d'équipage. Mais c'est un phénomène courant. Plusieurs voyageurs hésitent à s'embarquer sur une croisière inaugurale à la merci d'un personnel de service encore novice.

Le 14 avril 1912, le somptueux paquebot est à quai à Southampton. Depuis son départ de Belfast, en Irlande du Nord, quelques jours plus tôt, il a dû essuyer certains pépins: un délai pour les essais en mer à cause du mauvais temps ainsi qu'un incendie dans les soutes à charbon. Dans ces circonstances, le capitaine et les membres de l'équi- page sont fiers de pouvoir respecter l'horaire prévu par la White Star: le Titanic quitte le port britannique le 10 avril, dans l'après-midi.

Le personnage à droite avec un chapeau qui regarde le départ du Titanic n'est autre que J.P. Morgan. Il avait réservé la suite la plus luxueuse du Titanic mais à la dernière minute il a annulé pour cause de maladie.

 


L'équipage admirait le capitaine Edward J. Smith, il était au service de la White Star depuis 30 ans, il était très respecté. À cette époque on choisissait son navire en fonction du capitaine, de la façon dont il commandait à bord. Il était le meilleur et le mieux payé aussi... Mais les navires étaient de plus en plus gros, l'évolution était si rapide que personne n'avait le temps de s'adapter.

Le 10 avril à midi sonnant le Titanic quitte les quais en glissant doucement. Alors que le bateau glisse dans l'étroit chenal de Southampton, le déplacement d'eau qu'il provoque a des conséquences inattendues. En effet, les transatlantiques amarrés de chaque côté du chenal sont attirés vers le paquebot. Soumises à une trop forte tension, les amarres du New York se rompent, et le navire se met en travers du Titanic. Le capitaine Smith réagit avec sang- froid; il augmente un peu la vitesse de son bateau et barre légèrement à bâbord. Le remous des hélices suffit à ramener doucement le New York à quai.

Le Titanic poursuit sa route. La plupart des passagers, occupés à visiter leur somptueux hôtel de mer, ne remarquent pas l'incident, mais certains voyageurs plus attentifs y voient un mauvais présage.

Après deux courtes escales à Cherbourg et à Queenstown, le Titanic met enfin le cap sur New York, le 11 avril, en début d'après-midi. Parmi les passagers, on trouve des multimillionnaires, des pairs du Royaum-Uni, des gens du monde ainsi que des émigrants rêvant de faire fortune aux Etats-Unis. Le président de la White Star, Bruce Ismay, et le directeur du chantier de construction du Titanic, Thomas Andrews, sont aussi du voyage.

Suite Page préparatifs

Partout dans le site, cliquez sur suivant pour continuer la visite...