Section Passagers

Les Passagers
L'ingénieur du Titanic
Témoignage d'une survivante
 
 
 

 

 

 

 


Les Passagers

Le capitaine

Edward John Smith

Edward John Smith

Des questions sans réponses...

Quatre mois avant le naufrage, une assemblée de New-Yorkais nantis portaient un toast au capitaine Smith au cours d'un dîner tenu en son honneur. Connu comme "le capitaine des millionaires" il était l'un des navigateurs les plus expérimentés de l'époque. Pourquoi Smith a-t-il poussé à plein régime son paquebot dans une région parsemée d'icebergs, en pleine nuit par surcroît ? Il a emporté la réponse avec lui dans les profondeurs de l'océan.

Mais rien dans son passé ne laissait présager qu'il puisse faire preuve d'une telle témérité.

Edward John Smith est né en 1850, dans le Staffordhire, en Angleterre. Il a pris la mer dès son adoslescence comme mousse sur un bateau à voile naviguant autour du monde, commandé par son demi-frère Joseph. Devenu capitaine, il a joint les rangs de la White Star Line en 1880, pour laquelle il a dirigé le voyage inaugural de plusieurs nouveaux paquebots, dont celui du jumeau du Titanic, l'Olympic. Un jour, alors que le Capitaine Smith était à la barre de ce dernier, le bateau a heurté un mystérieux objet. Le capitaine a dû interrompre la traversée pour faire réparer une hélice au chantier navale de Belfast.

Smith, marié et père d'une fille, envisageait de se retirer après la traversée du Titanic.

"Mais étant donné les circonstances, commente Pat Lacey, une parente éloigné âgée de 75 ans, c'est heureux pour lui qu'il ait disparu avec son bateau."

On l'a surnommée l'insubmersible...

Mme J.J. Brown était très satisfaite de son voyage sur le vieux continent. Elle avait acheté plusieurs antiquités en Égypte, avait rencontré son ami John Jacob Astor, un des hommes les plus riches de l'époque, et avait rendu visite à sa fille, qui étudiait à Paris. Bien que de mauvaises nouvelles sur l'état de santé alarmant d'un parent aient écourté son séjour, elle avait eu la chance, croyait-elle, de se procurer un billet pour renter aux États-Unis sur le plus beau bateau qui soit, le Titanic.

Si le paquebot a coulé, celle qu'on a surnommé à la suite du naufrage l'Insubmersible Molly Brown a survécu. Embarquée dans le canot de sauvetage numéro 6, qui pouvait accueillir 65 personnes, aux côtés de seulement 24 femmes et deux hommes, Mme Brown, vêtue d'un deux-pièces en velours noir, a tenu tête au maître de manœuvre Robert Hichens. Celui-ci, craignant que les survivants en détresse, pris de panique, ne fassent chavirer le canot, refusait de retourner sur les lieux du naufrage. Pour aider les femmes à lutter contre le froid, elle leur a montré à ramer et leur a prêté son manteau de zibeline. Et quand Hichens a pris pour une étoile filante une fusée lumineuse lancée par un bateau qui venait à la rescousse des naufragés, elle l'a menacé de le jeté par-dessus bord (sans toutefois employer de pistolet, comme dans le film de 1964 qui porte son nom). Après avoir pris le commandement de l'embarcation, elle a ordonné aux femmes de ramer et a conduit tout le monde en lieu sûr. Molly Brown a ainsi fait preuve d'un courage extraordinaire.

Née Margaret Tobin à Hannibal, au Missouri, en 1867, elle a un jour quitté son village pour se rendre à Leadville, une municipalité du Colorado en plein essor. " Elle voulait trouver du travail et un mari fortuné", raconte son arrière-petite-fille Muffet Brown, conceptrice-graphiste à Los Gatos, en Californie. Elle y a fait la rencontre de James Brown, un prospecteur de 13 ans son aîné, à la faveur d'un pique-nique paroissial. Elle l'a épousé en 1886, sept ans avant qu'il trouve de l'or dans la Little Jonny Mine et commence à édifier sa fortune, qui allait atteindre 5$ millions.

Cependant, Molly ne pouvait supporter d'être confinée dans leur maison de Denver. Elle s'est alors mise à voyager en Europe, souvent en compagnie de leur fils, Lawrence, de sorte qu'elle maîtrisait plusieurs langues quand elle s'est séparée de James en 1909.

Après le naufrage du Titanic, dans lequel elle avait perdu un collier d'une valeur de 325 000 $, Molly Brown a amassé des fonds pour les survivants non fortunés. Elle a également lutté pour que le droit de vote soit accordé aux femmes. Mais elle s'est avant tout démarquée par son courage lors de la tragédie. "C'est la chance des Brown, disait-elle après le dramatique événement. Nous sommes insubmersibles." Elle est décédée d'une crise cardiaque en 1932.

 

Molly Brown

Molly Brown

 

Frédérick Fleet

Frédérick Fleet

 

Il a vu l'iceberg trop tard…

Le matelot Fleet, âgé de 25 ans, perché dans le nid-de-pie à 15 mètres (50 pieds) au-dessus du Titanic, n'avait pas de jumelle pour accomplir son travail. Inexplicablement, elles avaient été égarées à Southampton. Durant la dernière demi-heure de son guet, le 14 avril 1912, il a aperçu un énorme iceberg à moins de 500 mètres (1 640 pieds) devant lui. Désespéré, Frederick Fleet a téléphoné sur le pont. "Iceberg, droit devant !" a t-il crié. Il s'attendait au pire, mais le navire a commencé a tourner, évitant une collision frontale. Bien que l'impact n'ait pas été très violent, quelques morceaux de glace ont éclaboussé le pont. Comme il le raconta plus tard, aux enquêteurs américains, Fleet a estimé qu'ils l'avaient échappé belle. Deux heures plus tard, alors que l'immense bateau coulait, il ramait dans un canot rempli de femmes.

Il a continué à travailler sur la mer jusqu'en 1936. Durant les dernières années de sa vie, il a vendu des journaux à Southampton, "Juste pour passer le temps" disait-il. Il passait la plupart de ses journées à boire de la bière, seul, dans un bar de la place.

"Il semblait triste et solitaire, dit l'historien du Titanic Brian Ticehurst. " Il ne parlait qu'à Éva, sa femme." Peu après la mort de celle-ci, en 1965, le frère d'Éva, qui avait accueilli le couple chez lui, a demandé à Fleet, alors âgé de 76 ans, de déménager. " Le matin suivant, raconte Ticehust, le beau-frère a ouvert les rideaux et a découvert Frederick pendu dans le jardin."

Suite les Passagers 3

 

 

Partout dans le site, cliquez sur suivant pour continuer la visite...